10/02/2004

Art. 26 : Semaine hip-hop (7) : Mon parcours dans ce milieu

Vu que mon enfance avait été baignée dans les mélodies orientales de la musique arabesque et des chants religieux, certains sont étonnés de me voir rapper sur scène actuellement. En fait durant mon enfance j'étais parmi les meilleurs récitateurs du Cor'an, faisant partie des palmarès de quelques concours nationaux. L'an passé encore, j'enseignais l'art du chant coranique à une 20aine d'enfants dans mon quartier (activité que j'ai dû abandonner par manque de temps). Pourquoi je parle de ça ? Tout simplement parce que ces mélodies orientales ont fortement imbibé le style de mon rap.

J'ai commencé à écouter les musiques occidentales vers mes 17 ans. J'avais à l'époque flashé sur le "I can't live" de Mariah Carey, ce morceau m'orientant vers la Soul et autres musiques faisant fortement intervenir le vocal. J'étais un vrai fan des groupes comme BoyzIIMen, Jodeci, (Jo d'làbas;-), etc. Alors qu'initialement le hip-hop me rebutait, j'ai petit à petit commencé à l'apprécier spontanément, tentant aussitôt de faire mes propres premiers pas en rappant des semblants de textes écrits vite fait au brouillon. J'ai commencé à sortir dans les soirées hip-hop et ai été pris de l'envie de monter sur scène quand celle-ci était accessible au public. Au début c'est sûr, beaucoup d'MC's galèrent avec un style "merdique" ; c'était mon cas, mdrrr. Bref ma persévérance et mon fanatisme m'ont poussé à écrire de plus en plus, et comme il n'y a pas de secrets, plus je m'entraînais, plus je développais et affinais mon style.

Je ne dois pas oublier non plus les multiples influences que j'ai subies, des Wu Tang Clan aux Bone Thugs 'n Harmony, en passant par Craig Mack, Busta Rhymes, etc, pour finalement aboutir au Ragga et la Drum 'n Base. Toutes ces influences, mêlées aux mélodies orientales qui m'ont imprégnées dans le passé, ont généré un style actuel fortement mélodieux classable dans le Ragga-Hip-Hop.

Tout ceci ne concerne que mon adolescence, de mes 17 à 22 ans. Depuis lors, je ne suis plus autant dedans, je suis largué de l'actualité musicale, et mes rédactions de textes sont très sporadiques, ne passant à l'action qu'aux occasions où des amis m'invitent à faire un morceau avec eux (Konspiration du triple H, DJ Sahin, etc).

Hakannibal

PS : Photo datant de 1998, lors d'un passage sur scène avec mon cousin Tufan. Lui ne rappait pas, mais accompagnait mes scansions en appuyant mes vers sur scène. Et non, je ne travaillais pas pour la STIB, mdr.


13:45 Écrit par Hakannibal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.